Sociotopes d’un écoquartier à Poitiers

Pied d’immeuble, aire de jeux au fond à droite.

Passant par Poitiers début août, j’en profite pour jeter un coup d’œil au seul écoquartier de la ville, qui se situe dans la ZAC des Montgorges. Destinée à recevoir 850 logements, celle-ci couvre 33 ha de friches sur un plateau bordé à l’ouest par la rocade et l’aéroport, au nord par une caserne, à l’est par la ville et au sud par des faubourgs. L’endroit n’est pas spécialement engageant en l’état, mais rien n’empêche de le rendre plus attrayant pour donner envie d’y habiter, et il est très bien situé – à distance de marche de la gare et d’équipements scolaires notamment.

Seule une petite partie de l’opération est construite, on en a vite fait le tour à pied et comme j’ai peu de temps, je n’y consacre qu’une vingtaine de minutes, compte non tenu du temps passé à essayer de trouver la sortie en voiture. C’est trop peu pour prétendre porter une appréciation solide sur la qualité des espaces ouverts, mais après tout la première impression n’est pas sans intérêt et je me risque donc à quelques commentaires.

Il y a là manifestement une volonté de mixité sociale, des ensembles collectifs voisinent avec de l’habitat individuel plutôt dense, et aussi un grand axe vert, prometteur parce que véritablement structurant, qui dessert tout le quartier et qu’on a eu la bonne idée d’inscrire en premier dans le paysage – tout le reste viendra progressivement prendre place autour. Côté parcs et espaces de jeux, par contre, le parc prévu n’est pas encore là ; je ne vois qu’une sorte d’aire de jeux minimaliste, dépourvue d’ombre et où il n’y a personne car il fait très chaud. Il y a bien des enfants, mais ceux-ci sont dans la rue et jouent au ballon sur le bitume, trouvant un peu d’ombre sous des carports. Ce n’est d’ailleurs pas le bitume qui manque ici, il y en a même de véritables nappes allant d’une façade à l’autre, je remarque aussi des rues bien trop larges, leurs concepteurs auraient gagné à venir à nos voyages d’étude à Stockholm, ou simplement à aller voir ce qui se fait depuis une vingtaine d’années autour de Nantes par exemple, ce n’est pas bien loin.

Il y a certes de la verdure par endroits, plutôt associée à des noues destinées à infiltrer les eaux pluviales issues de tout ce bitume, mais ces espaces en pente sont à peu près inutilisables pour les jeux. On en trouve aussi le long de cheminements piétonniers, avec une fonction ornementale. Lesdits cheminements présentent d’ailleurs de fâcheuses discontinuités de traitement, notamment lorsqu’ils sont coupés par des rues à voitures. Les pieds d’immeubles ressemblent par endroits à des terrains vagues, certains sont entourés de bizarres murets de parpaings dont un est déjà cassé, personne n’est encore venu évacuer les gravats. Enfin, je ne vois pas d’espace de rencontre du genre placette arborée où les habitants pourraient avoir plaisir à se rencontrer, et le mobilier de type tables et bancs me semble inexistant.

La première impression est donc très mitigée, et je vous fais grâce des clôtures pavillonnaires en claustras et des murs aveugles sur rue. Il y a manifestement eu des ratés dans la conception, mais il faut sans doute attendre la suite du programme pour en avoir une bonne vue d’ensemble. Peut-être certaines erreurs pourraient-elles être rattrapées, en attribuant par exemple des pieds d’immeubles aux riverains pour qu’ils en fassent quelque chose, ou en enlevant du bitume pour le remplacer par un environnement végétal riche et pas simplement destiné à meubler l’espace. A revoir donc dans quelques années, en espérant que les enseignements de certaines erreurs auront été tirés.

Reportage photos complet téléchargeable ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s