L’eau accessible… ne le reste pas toujours très longtemps

L’idée de mettre de l’eau dans les espaces publics plaît en général à beaucoup de gens, y compris aux élus, mais ceux-ci découvrent parfois rapidement que cette eau peut poser divers problèmes – de coût, de sécurité, d’hygiène… Il en résulte des aménagements parfois laissés à sec, ou reconvertis en autre chose.

Un bon exemple de ce genre de revirement nous est donné (photos ci-contre) par la ville d’Umeå, dans le nord de la Suède : en 2014, une des principales rues du centre comporte un mail au milieu duquel s’étend un bassin pavé en pente douce, permettant aux passants de s’y rafraîchir les pieds tout en marchant dans la ville. Quatre ans après, repassant par là en pleine canicule (c’est l’été où de gros incendies de forêts ont eu lieu dans la région), je m’attends à y retrouver le bassin et à y voir batifoler plein de Suédois accablés par la chaleur. Mais non, les autorités n’ont rien trouvé de mieux que de couper l’arrivée d’eau et de la remplacer par de tristes jardinières. Une curieuse façon de « revitaliser » le centre-ville…

Date de l’article d’origine : 19 septembre 2019

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s