Le plus beau « sociotope couvert » de France serait-il à Brest ?

La sagesse populaire nous dit qu’« on va souvent bien loin pour trouver des choses que l’on a près de chez soi », et elle n’a peut-être pas tort, car juste après la parution de mon article sur la halle du Cent Quatre à Paris, deux fidèles lecteurs – Apus et Katell – m’ont signalé qu’il y a largement aussi bien à Brest : les Ateliers du plateau des Capucins, qui, avec leurs 10 000 m² de superficie, seraient la plus grande halle couverte d’Europe. Me voici donc samedi dernier devant cet énorme bâtiment, récupéré au profit des civils sur l’arsenal de Brest et offrant une vue plongeante sur le port militaire et l’estuaire de la Penfeld. Je ne m’attarde pas sur la terrasse car il pleut à verse – et l’avantage de la pluie, c’est que personne ne traîne dehors et que tout le monde est à l’abri dans la halle, d’autant qu’une des animations proposées ce jour-là est une séance de dédicaces de BD.

Ce qui me frappe en premier lieu à l’intérieur du bâtiment, ce n’est pas seulement son immensité, c’est aussi le sol, qui est constitué d’une surface en béton parfaitement lisse (ciré ?) et donne unité et cohérence à l’intégralité de l’espace. Les enfants et ados de la région en ont trouvé le mode d’emploi tout seuls, car le rez-de-chaussée est devenu un terrain d’évolution pour tout ce qui roule. Mais la halle, à l’image du Cent Quatre, est aussi un lieu pour des expositions, des stands, des spectacles, des événements, et une foule d’activités informelles qui se partagent la grande halle et les locaux adjacents. Ici, un groupe de filles s’entraîne à danser, là un garçon joue du piano, ailleurs des enfants utilisent des jeux mis à leur disposition, il y a aussi une spectaculaire paroi d’escalade… Et bien sûr on peut manger (des crêpes, par exemple !), ou s’affaler dans des chaises longues en lisant gratuitement Le Télégramme. Comme au Cent Quatre, je suis frappé par le fait que toutes ces activités cohabitent paisiblement – et ici, il n’y a pas de vigiles aux entrées.

Voilà donc un bel exemple d’espace démocratiquement ouvert à tous, où tout un chacun peut trouver des choses à faire – ne serait-ce que regarder le spectacle, et où même les enfants et les ados trouvent sans problème leur place aux côtés des adultes – il est difficile de faire plus « intergénérationnel ». Quant à l’aspect « espace extérieur couvert », il est incidemment évoqué par un des (rares) râleurs qui s’expriment sur TripAdvisor : « Qu’est-ce que c’est exactement que cet endroit : une place publique couverte, une zone commerciale avec des restaurants, une médiathèque, est-ce tout cela à la fois, je n’ai pas bien compris ». Oui monsieur, c’est tout cela à la fois, et même bien plus encore – c’est ce qui rend cet aménagement si vivant.

Date de l’article d’origine : 23 septembre 2019

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s