Les études de sociotopes, 20 ans après

Voilà 20 ans que l’urbaniste suédois Alexander Ståhle a mis au point et pratiqué la méthode des sociotopes, d’abord au sein des services de la ville de Stockholm où il travaillait, puis dans le cadre de son bureau d’études Spacescape, dont il est le directeur. Cette méthode est aujourd’hui utilisée par d’autres structures, publiques ou privées, mais il peut être intéressant de voir comment Alexander Ståhle et ses collègues ont fait évoluer la pratique depuis les origines. Pour cela, on peut prendre l’étude la plus récente (ville de Täby au nord de Stockholm, 60 000 habitants, rapport publié en mars 2019). Ce document est téléchargeable ci-dessous, j’en ai traduit les titres ainsi que quelques éléments de contenu.

On note d’abord qu’il n’est pas question ici de sociotopes, mais de « valeurs sociales des espaces verts », ce qui est à première vue la même chose. Toutefois, à la différence des « études de sociotopes » au sens strict, que Spacescape continue à produire (commune de Lidingö, 2014 ; commune de Lund, 2018), il n’y a pas eu ici de travail de terrain, mais uniquement un travail d’enquête. Ceci illustre une tendance à rechercher des économies sur le travail de terrain et à privilégier les nouvelles technologies, dans un pays très avancé en la matière.  On relève également que l’enquête a privilégié l’outil de la cartographie participative, que Spacescape a fortement développé ces dernières années : les habitants étaient invités à repérer sur carte leur espace extérieur favori, à le décrire et à apporter diverses informations ou propositions. Les 1025 réponses obtenues (dont 20% émanant de moins de 20 ans) ont permis d’avoir un bon échantillonnage. Cette enquête a été complétée par des entretiens avec six groupes-cibles, composés d’habitants et de représentants d’organisations diverses.

Au plan de la présentation, le rapport est nettement allégé et plus « visuel » que dans les débuts. C’est le cas également pour les études réalisées à Lund et Lidingö. Des grandes photos, des graphiques simples, des cartes claires, des paroles d’habitants permettent d’aller à l’essentiel. Cela va à l’encontre de la tendance actuelle à l’inflation des rapports d’études et c’est une bonne chose. On relève également que l’austère système de lettres-codes désignant les « valeurs de sociotope » (ici les « valeurs sociales ») est remplacé par 15 pictogrammes de cinq couleurs différentes, ce qui est plus pratique et agréable. Soit dit en passant, le fait d’avoir à classer dans ces catégories les réponses des participants peut nécessiter un substantiel travail de « recodage », comme disent  les sociologues.

Ce rapport constitue un des deux piliers du nouveau « plan vert » de la commune de Täby, l’autre étant une étude sur la biodiversité et les réseaux écologiques. On soulignera que les deux thèmes sont traités sur le même plan. Confrontée à une forte croissance de sa population et donc à une pression accrue de l’urbanisation, cette commune de la périphérie de Stockholm a besoin de savoir avec précision ce qui mérite d’être préservé ou développé en matière d’écologie et d’espaces verts, et ces deux études le permettent.

La tendance à privilégier l’enquête en ligne dans les études suédoises de sociotopes, et à réduire le travail d’observation sur le terrain, présente l’avantage de réduire les coûts et donc de faciliter la généralisation de telles études. En revanche, la réduction ou la disparition du travail du terrain prive d’informations précieuses – tout comme en écologie, où la tendance est aux études « hors-sol » sur un écran d’ordinateur. L’enquête en ligne a aussi l’inconvénient de ne s’adresser qu’à un public « connecté », alors que le travail sur le terrain permet de contacter des gens « non connectés », ou pas spécialement désireux de participer à des enquêtes.

Date de l’article d’origine : 23 juin 2019

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s