Participation des enfants à l’urbanisme (suite)

Il y a quelques mois, il fut question (ici, par exemple) des initiatives prises pour impliquer les enfants d’une commune morbihannaise (Noyal-Muzillac en l’occurrence) dans un projet de revitalisation du bourg. Des entretiens avaient notamment été conduits avec les 87 élèves de CE2, CM1 et CM2 scolarisés dans les deux écoles de la commune. Depuis, le projet pour le bourg a été réalisé et validé par les élus, il est donc possible d’expliquer de quelle manière le point de vue des enfants a été intégré.

Cette expérience est relatée en détails dans un rapport téléchargeable par le lien ci-après. Trois points essentiels sont à retenir :

1) Les enfants ont fait part de plusieurs situations dangereuses en ce qui concerne la sécurité routière dans le bourg. Ces problèmes ont été relevés, vérifiés, et font actuellement l’objet de propositions techniques pour apporter des solutions. Il va s’agir par exemple de dispositifs ralentisseurs associés éventuellement à des aménagements facilitant les traversées de rues, type îlot central permettant une traversée en deux temps.

2) Les enfants ont exprimé des attentes claires et cohérentes par rapport aux espaces de jeux et de loisirs (localisation, activités proposées, accessibilité etc). La municipalité a prévu d’y donner suite, en complétant l’aire de jeux pour enfants par un aménagement adapté à une tranche d’âge supérieure, ainsi qu’en réalisant des aménagements sportifs plus spécialement adaptés aux adolescents (pump track par exemple).

3) Enfin a été validé le projet d’une « liaison verte » traversant tout le bourg du nord au sud. Destinée à former une continuité piétonne et cyclable directe, avec des traversées de rues très sécurisées, elle permettra de relier les quartiers d’habitat du nord aux espaces de loisirs du sud en passant par le centre du bourg et ses commerces. Combinée à d’autres dispositifs, elle facilitera également les trajets des enfants à pied ou à vélo vers les deux écoles. Cet aménagement bénéficiera bien entendu à tout le monde, et pas seulement aux enfants. Mais à lui seul, il permet de répondre à une partie substantielle des attentes exprimées.

On notera pour l’anecdote que durant les entretiens, la boulangerie du bourg a été mentionnée 13 fois par les enfants comme un élément particulièrement attractif et comme un but de sortie, voire comme une occasion de profiter d’une petite marge de liberté laissée par les parents (le plaisir d’aller chercher le pain tout seul…). Un argument à opposer à tous ceux qui veulent actuellement sortir les boulangeries des bourgs pour les placer sur un giratoire.

Le travail avec les enfants de Noyal-Muzillac ne s’arrête pas là. Il est prévu dans un premier temps de communiquer le rapport aux écoles, puis de revenir vers les enfants pour leur expliquer dans des termes simples ce qui a été retenu de ce travail et les actions concrètes qui vont en découler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s