La pratique des espaces publics en Chine

Nos fidèles lecteurs connaissent déjà les travaux menés par l’urbaniste et anthropologue américain William H. Whyte sur « la vie sociale des petits espaces urbains », qui ont fait l’objet d’un livre (The social life of small urban spaces, non traduit) et d’un film en 1980. Ce film présente les observations effectuées par l’auteur dans différents espaces publics de New-York, en utilisant notamment des caméras filmant en accéléré.

En 2014, des Chinois ont entrepris de savoir, par du travail de terrain et des entretiens, si les observations de Whyte pouvaient s’appliquer également à des espaces publics de leur pays, et ils ont réalisé à ce sujet un film de 10 minutes que vous pouvez voir ici. Cinq critères d’évaluation sont pris en compte : le soleil, la nature, la façon de s’asseoir, la proximité et le bruit. Si les approches sont comparables, les résultats sont différents pour certains thèmes ; en particulier, les Chinois tolèrent (voire recherchent) des distances sociales beaucoup plus réduites que les Américains, n’hésitant pas à se serrer les uns contre les autres sur des bancs publics. Leur seuil de tolérance au bruit semble également nettement plus élevé. En revanche, la recherche du confort thermique est la même pour tout le monde, les nécessités biologiques prenant ici le pas sur les facteurs culturels.

Date de l’article d’origine : 15 juin 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s