Le lavoir, « un vrai lieu de vie »

Chacun sait que les lavoirs furent des lieux d’intense vie sociale, au bon vieux temps où les femmes attrapaient des engelures en allant laver leur linge en plein hiver dans l’eau glaciale. De nos jours, la fonction première du lavoir a quasiment disparu, mais d’autres fonctions apparaissent. Une observation attentive du lavoir d’Inzinzac-Lochrist (Morbihan) montre que non seulement des gens viennent encore y laver du linge, mais qu’il est un lieu de rencontre et de conversation pour les adolescents, un espace de jeux pour les enfants, et même une station de lavage pour VTT boueux.

Dans « Ouest-France » d’hier 14 mai, un article sur un lavoir de Plœmeur contient un témoignage bien intéressant qui fait le lien avec la question de la sécurité des enfants jouant seuls, évoquée ici ces derniers jours : « Une vingtaine de femmes s’affairaient autour du lavoir. (…) C’était un vrai lieu de vie où nous échangions les nouvelles ». A la belle saison, les enfants investissaient cet espace. « Les gosses venaient s’y baigner. On était inconscientes de les laisser faire, mais nous n’avons jamais déploré le moindre accident ».

Date de l’article d’origine : 15 mai 2013.

Voir aussi :  Le retour des lavoirs… en Finlande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s