« Première » mondiale : une enquête en ligne sur les jeux des enfants

Une fois de plus, la nouveauté vient de Suède, puisque la ville de Stockholm a commandé à nos camarades du bureau d’études Spacescape, co-dirigé par Alexander Ståhle (et que nous irons voir lors de notre voyage d’étude en septembre), une grande enquête par internet sur la manière dont les enfants utilisent les espaces extérieurs pour leurs jeux.

Traduite du suédois tout exprès pour vous, la présentation du projet par la Ville :

« C’est maintenant que débute l’enquête « C’est ici que nous vivons ! ». L’objectif est de cartographier les espaces de jeux des enfants et des jeunes, de manière à pouvoir les développer à mesure que la ville va croître. Ce projet est unique au monde, et chacun peut y participer.

Stockholm pousse et se densifie ; mais pour autant, elle doit être un lieu pour tous, où les enfants et les jeunes puissent grandir, apprendre, se sentir en sécurité, participer – et se sentir chez eux. Il est donc important de savoir comment nous devons planifier la ville pour que leurs besoins soient pris en compte à l’avenir.

Des cartes interactives montrent les endroits où les enfants jouent

 Pour cela, la ville de Stockholm a mis en place une enquête en ligne où les enfants, les jeunes, les éducateurs, les enseignants ou les parents peuvent parler des endroits qu’ils utilisent pour des jeux, des activités, la découverte de la nature, l’enseignement ou les sports. Les résultats peuvent être suivis sur une carte où l’on peut voir quels sont les endroits utilisés.

C’est facile pour tout le monde de participer

 Voilà comment ça fonctionne :

  1. Va sur http://dialog.spacescape.se/stockholmlek/.
  2. Clique sur  ”va sur un lieu” (« lägg till en plats ») et remplis le questionnaire.

 Pour voir quels sont les endroits utilisés par les autres, clique sur « Résultats » puis sur les repères pour ce que ceux qui les ont placés pensent de ces endroits. Si tu es un parent, tu peux aussi remplir le formulaire avec ton enfant ou proposer à son école de prendre part à l’enquête. 

 Une base pour la planification urbaine

 Les résultats permettront de mieux comprendre les manières dont les enfants et les jeunes s’approprient la ville. Ils pourront aussi servir de soubassement à la planification urbaine, notamment en ce qui concerne les nouveux secteurs d’habitat, l’aménagement de parcs ou d’autres investissements.

A l’arrière-plan : un besoin de connaissances sur l’environnement des enfants

Le bureau de l’urbanisme s’intéresse depuis longtemps à la manière dont les jeunes vivent la ville : où ils sont, comment ils s’y déplacent, quelles barrières ils rencontrent, etc. A mesure que la ville se développe, il est important que les espaces pour eux soient bien configurés, bien placés et bien accessibles.

Le point de vue des enfants doit conduire à des améliorations

La ville est un lieu où de nombreux enfants grandissent. C’est là qu’ils conquièrent leur place, qu’ils élargissent leurs horizons, qu’ils se sentent en sécurité. Avoir la possibilité de se déplacer sur des terrains variés et de découvrir de nouveaux territoires sont des conditions d’un bon développement psycho-moteur.

Pour beaucoup d’enfants et de jeunes, cela se passe dans les parcs et espaces verts de la ville. Les possibilités, par exemple, d’exploiter toutes les possibilités d’un skate-park, de monter au sommet de grands rochers ou de grimper dans un arbre, sont souvent des sujets plus importants qu’il n’y paraît..

Le propos de l’enquête est d’identifier et de faire connaître les points de vue des enfants et des jeunes sur la ville, de manière à faciliter leur prise en compte dans une cité qui se développe.

L’étape suivante : la cartographie des modèles de déplacement des enfants

Cette carte va permettre de voir quelles sont les barrières considérées comme franchissables ou comme infranchissables et de rechercher des solutions à ces problèmes. Du fait que de nouveaux lieux attractifs vont devoir être créés, et qu’il va falloir rénover des parcs existants, ces données permettront de savoir ce qui fonctionne et ce qui  mérite d’être amélioré ou complété.

Une base de connaissances d’une valeur inestimable

Le projet ”Här leker vi!” (« C’est ici que nous jouons ! ») est une étape dans un travail qui consiste à associer les enfants et les jeunes au développement de la ville. C’est aussi une manière d’améliorer le dialogue avec eux et de mieux comprendre la manière dont la ville se développe.  De plus, c’est une base de connaissances importante pour savoir comment la ville va devoir se développer en ce qui concerne les aires de jeux, les espaces verts, les jardins d’écoles et tous les autres lieux où il y a des enfants.

Photo : ville de Stockholm. Carte : Spacescape. Date de l’article d’origine : 3 février 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s