« Les enfants jouent, les vieux se promènent »…

Une récente enquête « sociotopes » a fait apparaître diverses convergences dans les pratiques et attentes des jeunes comme des vieux par rapport aux espaces publics (lire ici). Si l’on examine les raisons d’aimer un lieu exprimées par les participants à l’enquête (une seule réponse possible), on constate que les thèmes qui arrivent en premier sont, pour les enfants : la possibilité de jouer ou pratiquer un sport (51 %) puis  la vue (14 %), et pour les personnes âgées : la vue (33 %) et la possibilité de se promener et bouger (15 %). On signalera au passage que le thème « voir de la vie et du mouvement » est exprimé par 2 % des enfants et 12 % des personnes âgées.

Le besoin d’activité est important pour tous, sachant que même si ce thème n’est pas exprimé comme primordial pour les « anciens », il est beaucoup apparu durant les entretiens à l’Ehpad et au club des anciens. Mais de quelles formes d’activité s’agit-il ? Les pratiques des enfants sont très nettement orientées vers le jeu et les sports, alors que celles des anciens consistent quasi exclusivement en balades à pied. Pour sûr, on n’imagine pas tellement les octogénaires courir après un ballon ou grimper dans les arbres, et pourtant… En se documentant un peu, on découvre rapidement que les terrains de jeux et de sports pour les personnes âgées se développent ici ou là, et même, mieux encore, que l’on arrive à produire des espaces d’activités de plein-air convenant à la fois aux besoins des enfants et à ceux des anciens.

Le Huffington Post du 6 avril 2015, sous le titre « Playgrounds for seniors improve fitness, reduce isolation », présente  diverses réalisations en ce sens aux États-Unis – par exemple à Orlando, où enfants, adultes et vieux partagent les mêmes installations, ou encore à Tampa, où un parc comportait initialement des jeux pour enfants et un sentier  pour les adultes et anciens du quartier, l’ensemble étant inutilisé. Le site a été complètement réaménagé avec des équipements de mise en forme qui sont utilisés par tout le monde et ont permis une explosion de la fréquentation. Si l’on considère que « passé un certain âge », on n’est plus bon qu’à faire chaque jour le tour du plan d’eau municipal, on est peut-être à côté de la plaque quant aux capacités réelles de nombreuses personnes âgées, et on manque aussi des opportunités de réussir des espaces verts capables de réunir toutes les générations autour d’activités physiques variées.

Date de l’article d’origine : 7 décembre 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s