La BD dont le héros est un banc

« L’histoire d’un banc, un simple banc public qui voit défiler les gens à travers les heures, les jours, les saisons, les années… Ceux qui passent, qui s’arrêtent, d’autres qui reviennent, certains qui attendent… Le banc devient un havre, un îlot, un refuge, une scène… Un ballet d’anonymes et d’habitués évoluant dans une chorégraphie savamment orchestrée où les petites futilités, les situations rocambolesques et les rencontres surprenantes donnent naissance à un récit drôle et singulier. Chabouté tisse avec brio une histoire où plane la magie d’un Tati, agrémentée d’un soupçon de Chaplin, quelques miettes du mime Marceau et d’une pincée de Keaton … 330 pages d’une aventure dont le héros est un banc, un simple banc public… Juste un peu de bois et d’acier… » (texte de l’éditeur, illustration extraite de « M », magazine du Monde, nov. 2012).

« Un peu de bois et d’acier », Éditions Vent d’Ouest, 336 pages, 30 €.

Date de l’article d’origine : 20 décembre 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s