Éloge de la palette

Il ne s’agit pas ici de la palette du peintre, mais de l’humble palette de manutention, format standard 800 x 1200, qu’une main invisible mais secourable installe parfois à notre intention pour nous aider à traverser un ruisseau, enjamber un fossé ou franchir un bourbier. Un peu partout dans les campagnes, mais surtout autour des villes, on voit fleurir ces fameuses palettes à la provenance mystérieuse, qui se prêtent à toutes sortes d’usages intéressants : passerelles improvisées, cabanes d’enfants, marchepieds, radeaux, tables de pique-nique, combustible pour grillades improvisées… Remercions donc ici les inconnus qui s’en vont discrètement récupérer ces précieuses palettes et les trimballent non sans peine, car elles pèsent lourd, pour les disposer dans des espaces naturels où elles pourront rendre service, aussi bien aux jeunes du coin qu’au promeneur de passage.

Date de l’article d’origine : 6 novembre 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s