Plus il y a de monde, plus c’est calme

Le graphique ci-contre est extrait du livre de William H. Whyte, « The social life of small urban spaces », présenté un peu plus bas. Il montre la densité d’utilisation de 17 parcs publics de New-York, en nombre de personnes pour 1000 pieds carrés (soit 93 m²) d’espace ouvert. Il apparaît à l’issue d’une enquête que « les deux endroits que les habitants citent comme étant les plus agréables et les moins bondés de la ville [Paley park et Greenacre park] sont, de loin, ceux qui sont les plus intensément utilisés. C’est immensément encourageant, car cela montre à quel point la capacité d’accueil d’un espace urbain peut être élevée, pour peu qu’il soit intelligemment conçu ».

Date de l’article d’origine : 9 janvier 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s