Un terrain de sports peut-il être un sociotope ?

Un terrain de sports peut être un « espace ouvert » dans la définition qu’en donne la méthode des sociotopes ; mais ce n’est certainement pas un sociotope s’il est fermé au public, comme c’est souvent le cas des terrains dits « d’honneur » (dotés de tribunes). Il convient toutefois d’être attentif à des usages de fait qui se développeraient malgré les interdictions d’accès ; ainsi, il n’est pas rare que des tribunes soient utilisées comme lieu de rencontre par des adolescents.

Un terrain de sports, ou plutôt un complexe de terrains destinés aux sports et jeux de plein-air, peut prendre place dans une coulée verte, comme on le voit par exemple sur la photo du bas prise dans la banlieue de Caen (commune de Cormelles-le-Royal). Les terrains sont souvent utilisés librement par le public, y compris pour des usages non sportifs.

On est parfois frappé par la place considérable qu’occupent des stades de foot au cœur de modestes localités, alors qu’il s’agit finalement d’équipements peu utilisés formant parfois de gros « bouchons » dans le tissu urbain (espaces engrillagés impossibles à traverser, installations laides…). Il est souvent plus intéressant de déplacer ce genre d’équipement vers la périphérie et de le remplacer par un quartier d’habitat dense ou un parc public, ou même, encore mieux, les deux à la fois.

Date de l’article d’origine : 27 août 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s