Les sociotopes dans la toponymie

Bruno Barré, géographe dans l’Isère, vient de me suggérer que les micro-toponymes (noms attachés à des lieux très précis) pourraient rendre compte des qualités de certains lieux ayant valeur de sociotopes. Bien entendu, nous avons tout de suite pensé aux nombreux « bois d’Amour » qui parsèment le paysage toponymique national, avec des variantes un peu plus explicites du genre « bois de Trousse-Chemise », que Charles Aznavour célèbre d’ailleurs dans une chanson bien connue. Il serait bien de pouvoir creuser un jour le sujet des qualités associées à ces fameux « bois d’Amour » – dans lesquels, ou près desquels, il semble que l’on trouve aujourd’hui  plusieurs terrains de camping. Peut-être lirez-vous un jour dans ce blog quelques notes sur les bois d’Amour de Pont-Aven (Finistère, illustré ci-contre) ou de Saint-Honoré-les-Bains (Nièvre). Mais il existe sûrement d’autres toponymes intéressants à recenser et à visiter, pour savoir ce qu’il est advenu de ces « Bellevue » et « Bois Joli » appréciés de nos ancêtres.

Ci-contre : Madeleine au bois d’amour, par Émile Bernard (1888).

Date de l’article d’origine : juillet 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s