Les lieux sans qualité méritent notre intérêt

(Date de l’article d’origine : 29 janvier 2015)

La démarche des sociotopes permet d’identifier les espaces perçus comme sans qualités, de comprendre pourquoi les gens ne les utilisent pas, et donc d’imaginer des solutions.

Dans la commune suédoise d’Hedemora (7280 habitants), l’enquête auprès des habitants a permis d’identifier et de cartographier un certain nombre de lieux à problèmes. Les jugements émis sont évidemment et éminemment subjectifs et peuvent être discutés ; mais au moins, les autorités locales disposent de points de vue sans complaisance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s